Rechercher
  • MinosoaCoach

#1.La procrastination tu accepteras

Pour une majorité de personne quand tu procrastines t'es un grand paresseux(se) ou un(e) incapable de l'organisation."Regarde Jeanine s'en sort mieux avec son planning, son tableau excel, son bullet journal et ses to do list !" Car par définition la procrastination est le fait de remettre à plus tard une action que l'on pourrait faire tout de suite.



Je sais que la procrastination est un sujet vu et revu dans le développement personnel, mais en grande procrastineuse, j'avais envie d'explorer le sujet par moi même. Premièrement, plus je vis avec, moins je pense qu'il faille la "vaincre" à tout prix, mais plutôt l'apprivoiser voir la remercier.


Souvent notre amie Procrastination remonte à l'époque de nos études... pour moi je sais que ça a commencé en primaire. Je préférais me bouloter des curly devant les minikeums plutôt que de me mettre à apprendre par coeur ma poésie.


Et j'entends encore la voix de maman : "t'en as pas marre de tout faire au dernier moment ? Si tu t'y prenais plus en avance imagine les résultats que tu aurais ?"

traduction : "les devoirs non faits"

La réalité c'est que j'avais des résultats plutôt bons, avec ou sans procrastination (voir encore mieux avec). Et je ne sais pas quoi a entrainé quoi ? Est-ce le fait d'avoir des facilités qui a fait que je me sois habituée au confort de faire les choses au dernier moment ? Est-ce la pression sur mes résultats qui a fait que je préférais reporter à plus tard mon travail ?


C'est à creuser ! En tout cas, c'est devenu un mode de fonctionnement qui m'a poursuivi jusqu'à aujourd'hui. Même dans ma pratique professionnelle, et à fortiori aujourd'hui alors que je suis à mon compte.


Culpabiliser tu arrêteras !


Mais venons-en au premier fait que j'aimerais remettre en question : la culpabilité liée à la procrastination.


Oui la procrastination ça te culpabilise ? Je comprends, moi aussi. Et c'est la première "erreur" à ne pas faire.


La procrastination c'est comme pour tout dans la vie, mieux tu l'acceptes, mieux tu la comprends, mieux ça passe. De toute façon tu ne peux pas l'empêcher d'être. Plus tu résistes, plus ça crée de l'angoisse et le cercle vicieux est infini... mais on y reviendra dans un autre article.



Nous vivons dans un monde à 100 à l'heure, où les distractions sont nombreuses, un monde compétitif, où il est très mal vu de ne pas agir, de ne pas évoluer et de ne pas réussir. A chacun de mettre ce qu'il veut derrière chacun de ces mots. Mais quoi qu'il en soit ça met la pression. Et nous ne sommes pas égalitaires dans la façon dont cette pression nous affecte.


Certains la gèrent autrement, certains la ressentent à peine, mais pour d'autres, dont je fais sans doute partie, ça pèse très très lourd sur les épaules.


C'est un peu comme quand tu essaies de te motiver pour aller au sport. En ce qui me concerne, si l'activité est beaucoup trop éprouvante ou compétitrice pour moi, je n'arrive pas à m'y tenir, je reporte sans arrêt ou j'abandonne. En revanche si l'environnement est bienveillant, que j'aime ce que je fais et que j'en ressors épanouie, alors j'y retourne plus facilement.


Notre cerveau a besoin de décompresser, et la procrastination est une des réponses à ce besoin. Qui n'est pas que lié à notre époque d'ailleurs, c'est naturel. C'est une soupape de sécurité, c'est une protection. Alors avant de vouloir à tout prix enlever la protection, je vous conseille de regarder ce qu'elle protège exactement ? Car peut-être bien qu'elle a son utilité finalement.


Je ne dis pas qu'on va se conforter dans la procrastination et ne plus avancer dans notre vie. Mais je pense que c'est un sujet à regarder avec sensibilité, car derrière la procrastination il y a des peurs profondes, il y a un défaut d'estime de soi, il y a le besoin de trouver son rythme et d'écouter ses besoins.... Tous ces sujets sont au coeur de ma pratique de coach, et je sais d'expérience qu'ils sont à aborder avec une infinie délicatesse. D'autant plus que la procrastination entretient une relation étroite et subtile avec notre créativité...mais de cela nous reparlerons aussi !


Pour certaines personnes ( et c'est souvent le cas de mes clients), c'est bien plus profond qu'une question d'organisation et de paresse. D'autant plus lorsque la procrastination nous empêche de faire ce qui est important pour nous et de réaliser notre mission de vie... A SUIVRE ! ;-)


C'est quoi le coaching de vie ? En savoir plus en vidéo : https://www.unpasenavant.fr/definir-le-coaching-de-vie

Recevoir ton ebook gratuit https://www.unpasenavant.fr/cadeaux

64 vues
Contact

Un voyage de 1000 lieues

commence toujours par un premier pas...

Lao Tseu

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon

© 2018 créé avec amour par Minosoa coach de vie chez Un Pas en Avant.